Anatomie et physiologie du pénis                      
Découvrir le sexe de l'homme en image
Les sexologues, les gynécologues, les andrologues,  sont mieux placés pour nous parler du sexe en général et du pénis en particulier. C’est un domaine très complexe et on ne peut que vous donner un aperçu de la réalité dans les limites de nos connaissances et de nos recherches.
Le pénis est ce qu’il y a de plus précieux chez l’homme. C’est la raison d’être d’un homme ; le centre de la vie et ce n’est pas pour rien que Dieu l’a mis au centre. Découvrons les points clefs en image.
Appareil génital homme
 
Anatomie :
  L’intérieur du pénis n’est pas un muscle  comme le biceps et heureusement sinon le pénis serait incapable de se gorger et de se vider de sang à l’image d’une éponge active qui  remplie d’eau se vide de cette eau sous pression.   Vu du dehors, le pénis a une forme cylindrique et il l’est vraiment à l’image des trois cylindres   qui constituent  ses trois  parties érectiles que l’on peut sentir sous ses doigts :  un corps spongieux   qui entoure l’urètre et se termine par le gland puis de deux corps caverneux .  De la capacité de ces trois chambres et surtout des corps caverneux  à se gorger et garder le sang dépend en partie toute la puissante de l’érection. La taille, la grosseur n’interviennent qu’après pour un acte sexuel accompli. A chacun, sa verge  et son gland. C’est rare de rencontrer deux hommes qui ont le même format de pénis. Dieu seul est au commande ; chez certains c’est long, droit et gros, chez d’autres c’est  long tordu et gros, ou encore court et gros.  Le gland a aussi des formes très différentes d’un individu à l’autre ; gros et large ou large et mince.  Pourtant tous les pénis doivent  accomplir le même boulot. 
Au bout du gland, se trouve une petite fente, appelée méat.  La peau qui recouvre le gland du sexe s’appelle le prépuce.  Le frein est le petit filet qui se trouve sous le gland et qui retient le prépuce. Il est sensible et fragile.  Il se déchire facilement selon le travail à accomplir et les facilités de passage. Le scrotum est la poche qui contient les deux testicules. Il est naturel que le testicule gauche soit plus bas que le droit. Il est aussi normal que les bourses changent d’aspect en fonction des circonstances : tantôt rétréci, tantôt relâché.  Les testicules préfèrent  le froid à la chaleur. Le périnée est l’espace entre l’anus et la base des bourses.  L’urètre est le canal qui passe le long de la verge, entre les deux corps caverneux et par lequel s’écoule le sperme et l’urine . L’un ne pouvant jamais passer en même temps que l’autre. C’est un jeu de double robinet pour le chaud et le froid.
Pénis, frein

pénis,gland, corps caverneux, corps spongieux.
L’érection
 Par un phénomène reflexe  complexe, conscient ou inconscient, soit du cerveau, soit d’une caresse, d’une odeur, d’une pensée ou autre  le sang   arrive  par les artères se bloqué dans le sexe, ce qui le fait durcir. Pendant quelques temps, le sang est bloqué, sous tension dans le sexe, il ne peut plus s'échapper, le membre viril devient  raide comme une bougie pendant  une durée très variable d’un homme à un homme. Mais  pour l’acte sexuel, Il vaut mieux que ce temps soit bien long que court. C’est là que réside, toute la puissance d’un homme dans le lit.
Normalement, sa voie d'échappement, ce sont les veines, qui doivent remonter le sang au cœur, mais ces veines se bouchent car il y a des valvules, qui font office de clapets, le sang est bloqué là, ce qui permet l'érection. A un autre signal le pénis se videra de son sang, et c’est la détente. Une  érection forte est synonyme d’une bonne circulation sanguine et d’une santé des artères et des veines, d’où la nécessité d’un mode de vie sain.
périnée
Rôle de l’érection
-Le gonflement, le durcissement et l’élargissement du pénis permettent le rapport sexuel qui à son tour facilite la procréation et une parfaite relaxation de tout l’homme.
-L’entrée et la sortie d’une grande quantité de sang facilite le nettoyage, la désintoxication des corps caverneux et spongieux.
-La forte érection constante fréquente chez le jeune garçon facilite le grossissement et l’élargissement naturels du pénis et il faut reproduire cette pression sur une longue durée chez l’homme adulte pour agrandir le pénis. C’est la base de tout programme d’agrandissement naturel pour avoir des résultats permanents. Il ne peut en être autrement.